Mentions légales

Mentions légales

 

  •  EDITEUR du site datasolution.fr : DATASOLUTION
    • Forme juridique : SAS (société à actions simplifiées)
    • Capital social : 1 000 025 €
    • Numéro SIREN : 445223852
    • Numéro SIRET : 44522385200051
    • Numéro TVA intracommunautaire : FR95445223852
    • Adresse : 224 rue du Faubourg Saint-Antoine 75012 Paris
    • Téléphone : +33 (0)1 83 79 02 05
    • Email : contact@datasolution.fr
  •  Responsable de la publication : Monsieur Jean-Claude Noguès, Président Directeur Général.
  • Webmaster : DATASOLUTION
  • Hébergeur : DATASOLUTION

 

Objectif et qualité des contenus

Ce site a pour objectif d’informer les prospects, clients et tout public souhaitant prendre connaissances des activités et des prestations proposées par DATASOLUTION.

DATASOLUTION s’efforce de fournir une information régulièrement mise à jour et vérifiée, toutefois si une information semble inexacte ou contient une erreur typographique, vous pouvez le signaler à l’administrateur du site.

Utilisation des marques

Les marques verbales et visuelles (logos) DATASOLUTION, Newquest, Acidgreen, ExtraFlow, Datamag, Active Publishing (et leurs déclinaisons), sont protégées.

Leur utilisation sans autorisation écrite de DATASOLUTION, sur tout support, à des fins de valorisation de produits ou de services, notamment à des fins commerciales, est interdite sous peine de poursuites pénales et civiles.

Pour toute autre réutilisation, nous contacter.

Index d’égalité professionnelle

Le score de l’index d’égalité professionnelle femmes/hommes de la société DATASOLUTION est de 71/100

Conformément aux dispositions de la loi Avenir visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et de la loi Rixain visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle, DATASOLUTION publie les résultats de son index égalité professionnelle femmes-hommes. Construit autour de quatre indicateurs calculés sur un total de 100 points, cet index mesure différentes données se rapportant à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Les 4 indicateurs pour les entreprises de moins de 250 salariés sont :

  • Les écarts de rémunération ;
  • Les écarts d’augmentations individuelles ;
  • Le pourcentage de salariés augmentés à leur retour de congé maternité ;
  • Le nombre de salariés du sexe sous-représenté dans les dix plus hautes rémunérations de l’entreprise.

En deçà d’un seuil de 75 points sur 100, l’entreprise doit définir et mettre en œuvre des mesures correctives visant à faire progresser sa note sur les indicateurs concernés (article L. 1142-9 du code du travail).

DATASOLUTION obtient pour l’année 2021, une note globale de 71 points sur 100 constituée de la manière suivante :

  • Les écarts de rémunération : 25 points sur 40 ;
  • Les écarts de répartition des augmentations individuelles : 35 points sur 35 ;
  • Le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé maternité : Non calculable sur 15 points ;
  • Le nombre de salariés du sexe sous-représenté dans les dix plus hautes rémunérations de l’entreprise : 0 points sur 10.

Cela fait un total de 60 points sur 85. Le score de 71 est obtenu en rapportant l’index sur 100 points.

Ce résultat doit nous encourager à mettre en œuvre une politique active et volontariste, afin de tendre vers plus d’égalité entre les femmes et les hommes et d’améliorer la mixité au sein de nos métiers.

Une attention particulière sera portée pour accroître la mixité sur les postes de direction et de management.

DATASOLUTION veillera à une répartition équilibrée entre les femmes et les hommes parmi les emplois jeunes recrutés en alternance ou en stage qui constitue régulièrement un vivier de candidature pour de futurs recrutements.

L’enjeu va être de progresser vers l’équilibre tout en portant une attention particulière à l’atteinte des objectifs suivants :

  • Indicateur 1 – Objectif de progression : Avoir à minima 20% de salariées augmentées à leur retour de congé maternité ;
  • Indicateur 5 – Objectif de progression : Avoir à minima une personne du sexe sous représenté dans les 10 plus hautes rémunérations.

Mesures de rattrapage :

  • A compétences égales, privilégier le recrutement d’un salarié du sexe sous-représenté ;
  • Essayer de prévoir des augmentations de salaires au retour des congés maternités des salariées.